Quand télétravail ne doit pas rimer avec sédentarité

Comme l’explique très bien dans sa Newsletter, Yann-Maël LARHER, télétravailler ne doit pas rimer avec sédentarité !

Et je peux dire que j’en suis partie prenante. Je m’explique. Avant ma reconversion professionnelle dont vous êtes les principaux acteurs, j’ai travaillé dans différents secteurs. Tels que le commerce (de très très longues années), dans l’enseignement et dans le paramédical. Mais après de nombreux problèmes de santé d’ordre rachidiens, j’ai pris conscience que mon corps était et est mon moyen de déplacement et donc de vie (hormis bien sûr le cœur). 

J’ai appris à mes dépens que le bien-être sur son lieu de travail est primordial pour une santé préservée. Quand je dis bien-être, je parle en autre de la condition de travail. 

Prenons exemple du commerce, que ce soit en grande distribution ou dans un commerce de proximité, nous devons sans cesse, être debout statique, porter du poids à bout de bras, faire des mouvements de rotation du bassin, etc. Les caisses et autres postes de commerce ne sont pas adaptés à chaque individu qui y travaille et qui ne sont pas forcément de même taille. Le temps de travail debout prolongé entraîne très souvent des douleurs dorsales insupportables en fin de journée, des problèmes veineux et autres.

Maintenant, prenons un autre exemple, le travail de professeur des écoles en maternelle pour être précise. Là, dans ces cas-là, si vous vous rappelez bien, la maîtresse de votre enfant est très très souvent assise à hauteur des petits donc sur des chaises de petites tailles. Ce qui amène des contractures musculaires au niveau dorsal et lymphatique.

Tous ces exemples, pour vous dire qu’il est primordial de consacrer du temps et des moyens (financiers et matériels) pour que votre poste de travail soit le meilleur possible.

Surtout, maintenant, que le télétravail est devenu un métier à part entière.

N’hésitez pas à lire l’article de Yann-Maël LARHER.

Prenez soin de vous.

Com’Clic

Laisser un commentaire